Signal positif donné par le Conseil fédéral

Anthony Picard

La Chaux-de-Fonds pressentie comme Capitale Culturelle Suisse 2027

Que ce soit par l’intermédiaire d’Olivier Schinz, chef de projet ou des parties prenantes, chacune et chacun s’accorde à dire que le soutien de la Confédération est indispensable pour que notre ville endosse le premier label de Capitale culturelle suisse de l’histoire. Cette réalisation ne peut à l’évidence pas se faire sans une reconnaissance fédérale ce qui paraît logique au vu des retombées nationales du projet. 

Outre l’organisation, le financement d’un tel projet -à l’instar d’une Exposition Nationale- repose sur un financement dispatché entre de nombreux partenaires publics et privés. Avec le message délivré par le Conseil fédéral, c’est le soutien financier de l’Office fédéral de la culture qui semble acquis pour autant que les Chambres valident le principe en 2024.

 

Le temps des rapports

En parallèle aux travaux qui seront menés pour consolider les soutiens et fédérer les enthousiasmes autour d’acteurs publics et privés, le Conseil général et le Grand Conseil prendront bientôt connaissance de rapports. Ces documents soulignent l’importance de l’enjeu qui s’étend bien au-delà des limites de la Métropole horlogère et rappellent aussi les retombées touristiques et économiques de l’événement pour l’ensemble du canton si La Chaux-de-Fonds devenait la première Capitale Culturelle Suisse de l’histoire. 

 

Reconnaissance de notre région

Il est important de relever que le soutien de La Confédération démontre une reconnaissance forte au projet, dont elle partage les objectifs et la vision. Dans les prochains mois, la pertinence de mettre en valeur dans un rythme de trois une ville suisse selon un tournus par régions linguistiques sera défendue au niveau national afin de convaincre les parlementaires fédéraux qui se prononceront sur le message du Conseil fédéral en 2024.

Des soutiens et des financements en phase de consolidation. Dans les mois à venir, la manifestation lancera une importante campagne de recherche de sponsors d’accord d’adhérer au concept ouvert et ambitieux de la manifestation. Alors que les milieux de l’horlogerie, de la communication et des assurances seront sollicités, un sponsor privé principal s’est déjà engagé pour la réussite de la première Capitale Culturelle Suisse. 

 

La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse © Nathanaël Schmid
La Chaux-de-Fonds Capitale culturelle suisse © Nathanaël Schmid

Découvrez nos autres articles

L’ascension fulgurante de la verte Ilinka Guyot Depuis le 27 juin, Ilinka Guyot occupe les fonctions de cheffe du dicastère de la jeunesse, des
Réalisée grâce au travail d’un collectif provenant de bénéficiaires de l’aide sociale, l’œuvre vient d’être présentée à un public venu en nombre dans l’atelier