Message du centre d’accueil du Centre de réfugiés de Boudry

Mayday, mayday ! On est plein à ras bord ! Je répète : on est plein à ras bord !

On attend encore un afflux d’Afghans, de Somaliens, d’Erythréens, d’Iraniens, de déserteurs russes, d’Ukrainiens, de Maliens, des Ethiopiens, des frontaliers, des touristes Arabes, des Chinois ! Il n’y a plus assez de place, les gens dorment les uns sur les autres, dans les couloirs, à 20 par chambre ! On manque de tout, nous faisons appel à votre générosité !

Il nous faut : 64 caquelons à fondue, du kirsch, 500 pullover, des habits chauds, des pneus d’hiver neufs ou occasion, des bonnets, de la maïzena, une réaction très rapide de nos dirigeants qui semble-t-il, ne doivent pas être au courant que l’eau monte, qu’il y a des guerres et qu’il y a de nombreux appartements vides qui n’attendent qu’eux ! Bougez-vous l’cul, on dirait qu’y a que les autoroutes, les contournements, éteindre les lumières la nuit et les élections qui comptent pour vous !

Pour le comité d’accueil,
Abdirahman Perrin

Découvrez nos autres articles

L’ascension fulgurante de la verte Ilinka Guyot Depuis le 27 juin, Ilinka Guyot occupe les fonctions de cheffe du dicastère de la jeunesse, des
Réalisée grâce au travail d’un collectif provenant de bénéficiaires de l’aide sociale, l’œuvre vient d’être présentée à un public venu en nombre dans l’atelier