Déficit de 14,9 millions, mais la Ville ne perd pas le nord

Justin Paroz

L’Exécutif veut continuer de dynamiser la ville. 

Covid, guerre en Ukraine, crise énergétique. L’avenir est incertain. Dans ce sombre climat qui voit les communes présenter des chiffres plus négatifs qu’à l’accoutumée, le Conseil communal présente un budget prévisionnel avec 14,9 mios de déficit. Dans un contexte normal, la maîtrise avérée des coûts aurait conduit à un déficit bien moindre, note l’Exécutif. Qui a tout de même dû puiser dans la réserve conjoncturelle et réévalluer sa participation dans Viteos pour un total de 7,7 mios.

« A l’habituel défaut structurel de recettes fiscales, notamment en raison des « surcharges géotopographiques » en pourparlers avec le Canton (réd : une initiative est pendante), s’ajoute l’inflation et l’augmentation des prix de l’énergie pour 1,8 mios », précise Jean-Daniel Jeanneret, en charge des finances. « De plus, le dialogue avec le Conseil d’Etat est grippé. Nous nous sentons malmenés et nos problèmes, pas entendus », a ajouté le président Patrick Herrmann. Le Conseil communal a néanmoins fait un geste pour ses collaborateurs en indexant les salaires sur l’IPC (+ 3,4 mios de charge salariale). Idem pour les subventions : celles de 2022 seront reconduites en 2023. 

Un élément réjouissant : les recettes fiscales liées aux personnes physiques ont augmenté de 5 mios. Signe d’un nouveau dynamisme, que les autorités veulent continuer d’encourager. « Une des volontés de cette législature est d’avoir un fort taux d’investissement. Nous n’allons pas entamer cette dynamique. Des grands projets sont menés pour renforcer l’attractivité, aussi résidentielle, de la Ville », a souligné le grand argentier. Au total 41 mios seront engagés entre revalorisation des Anciens abattoirs, espaces piétons et dédiés à la mobilité douce, travaux sur la voie Nord du Pod, projet de rénovation de la patinoire et travaux de la STEP. 

 

 

Surcoûts du Tourbillon assumés

À question directe, réponse directe. Engager 58’000 francs pour gonfler le Tourbillon à 8 pages, sans compter son site internet et ses podcasts, surcout s’ajoutant aux quelques 100’000 francs du journal officiel à 4 pages, est-ce raisonnable ? L’exécutif assume : « On veut continuer de soigner le lien avec les habitants », note Patrick Herrmann rappelant qu’avec sa gazette, « la Ville a voulu corriger un état d’esprit et des info négatifs. » 

Directeur de la communication, Théo Huguenin-Elie renchérit. « En regard des journaux d’autres collectivités publiques, la dépense reste ici très modeste. Et je vous retourne la question : s’il faut économiser, devrions-nous renoncer à nos pages d’annonce dans Le Ô ? » Une réponse tenable ; politiquement durable ? 

Le Conseil communal in corpore a présenté le budget 2023, au 13e étage de la tour Espacité. (Photo : gs)
Le Conseil communal in corpore a présenté le budget 2023, au 13e étage de la tour Espacité. (Photo : gs)

Découvrez nos autres articles

Etudiant à l’ECAL, il réalise 20300 BLUES dans sa ville. Un décor à ciel ouvert. Notre ville et son urbanisme horloger offrent des scènes