Chocolat Moreau : la marque est de retour

Justin Paroz

Un fleuron renait de ses cendres avec une palette haut de gamme. Boutique en 2023 ?

Fondé en 1882, l’hôtel Moreau et sa confiserie furent un des lieux emblématiques de la ville pendant près d’un siècle. Fermé en 1995, la marque renaît grâce à quatre associés, dont Samuel Müller, chef pâtissier dans de grands restaurants de Suisse. Si l’enseigne n’a pas repris ses quartiers sur le Pod –l’Hôtel Athmos occupe la bâtiment –, ses nouveaux propriétaires souhaitent s’inscrire dans sa tradition. Reprendre les codes du passé et les remettre au goût du jour. « Dans notre laboratoire à Zurich, je produis seul du chocolat haut de gamme et ultra moderne, tout en gardant l’histoire de Moreau », explique Samuel Müller. « Les beaux-parents d’un de mes associés travaillaient là, relancer cette marque a aussi un côté sentimental. » 

Destinée pour l’heure aux seules entreprises, notamment pour leurs cadeaux, la gamme pourrait garnir une boutique dès 2023. « Nous proposons des chocolats personnalisables sans limites, en jouant sur visuel et texture. Une équipe de design à l’interne produit moules et packagings sur mesure. Mes créations sont axées sur le goût, à partir de deux types de chocolat, en veillant à ne pas me perdre avec les associations. » 

Il y a bien sûr dans l’assortiment des tablettes, dont « les massifs », avec des pics en relief symbolisant les Alpes. « Aussi des fourrées ! Peu d’artisans chocolatiers en font en Suisse. Il faut couler le socle, remplir avec le fourrage, puis refermer. Ça prend cinq fois plus de temps, mais le résultat en vaut la peine. »   

Le nouveau Moreau voit grand : la marque veut s’étendre à l’international. Les gourmands de la Métropole horlogère, où Moreau ne prévoit pas de revenir, ont eu le bonheur de voir Christophe Chocolatier venir y proposer ses créations depuis plusieurs mois.

Samuel Müller fait revivre l’esprit de Moreau avec ses tablettes « les massifs ». (sp)
Samuel Müller fait revivre l’esprit de Moreau avec ses tablettes « les massifs ». (sp)

Découvrez nos autres articles

Le « Service Secours Skieurs » a pour mission de fournir les premiers secours sur les pistes de ski des Montagnes neuchâteloises. La palette de nos