La fourmi se soucie-t-elle du temps ?

Dunia Miralles
Ecrivaine

Entre les branches, elle aperçoit une harde de chevreuils et plus loin un renard solitaire.

         -Ouvre ton esprit. Élargis-le. Ici ta vision devient entière. Chaque étincelle de ton âme acquiert la faculté de ressentir le TOUT. Sois l’arbre et l’humus, l’effraie et le pinson, le nuage et la brume, le soleil et la pluie, la pierre et le lichen, le lynx et le campagnol. A l’Être Humain on a donné le Verbe mais depuis que vous savez nommer chaque chose, vous n’utilisez cette faculté que pour rompre, séparer, étiqueter, alors que le Verbe devrait permettre d’accéder au TOUT. La fourmi se soucie-t-elle du temps ? Le bouleau se préoccupe-t-il de l’amour ? Le renard craint-il de rater une proie ? Le gui culpabilise-t-il en étouffant l’érable ? La fourmi, le bouleau, le renard et le gui SONT. Ils font ce qu’ils ont à faire. Les uniques choses qu’ils sachent faire. Être dans le présent et vivre. A l’Être Humain on a offert le VERBE pour qu’il comprenne et s’unisse à la fourmi, au bouleau, au renard et au gui. Depuis lors, fort de ce pouvoir, au lieu de chercher à comprendre, il brise, divise, déchire, détruit et guerroie. Par la dévastation, il impose sa domination à la fourmi, au bouleau, au renard, au gui…à chaque chose qui l’entoure… et à ses semblables aussi. Surtout à ses semblables. Son besoin de destruction ne s’assouvit jamais. Non content de jouer les Maîtres de la Terre, il s’apprête à souiller la Lune, Mars et l’Univers.

 

Extrait de « L’Envol » paru dans le recueil « Folmagories ». La phrase « La fourmi se soucie-t-elle du temps ? » figure au MUZOO et dans le livre « Hauteur-e-s du Temps ».

www.dunia-miralles.info

Découvrez nos autres articles

La saison printanière débute en ville du Locle et aux Brenets. Les espaces publics se couvrent de terrasses, que ce soit sur la place