Le SHCC écrit l’histoire

Justin Paroz

Il en rêvait depuis plusieurs années. C’est fait : le SHCC s’est qualifié, pour la première fois de son histoire, pour les demi-finales de play-offs de LNA, samedi passé (01.04). Un résultat qui n’était pas gagné d’avance : les hommes de Sven Boiteux et Antoine Grandjean avaient connu un début de saison compliqué.

« On a beaucoup travaillé sur nos erreurs et sur ce qu’on savait faire. En fin de compte les victoires arrivent ! », analyse Antoine Grandjean, coach et joueur. « On a eu aussi un peu de chance sur la fin du championnat. Nos adversaires se sont tirés dans les pattes, et on a su tirer notre épingle du jeu pour arracher la 3e place de la saison régulière, lors de la dernière journée. » Place désormais à un SHCC solide et plus soudé que jamais : « Avec l’arrivée de 3 joueurs en fin de saison, nous avons pu améliorer la longueur de notre bande et construire notre 3e ligne. Les automatismes et les affinités entre les joueurs se sont créés. Avant, il fallait toujours jongler. Et nos 2 jeunes qui avaient intégré la 1re en début de saison ne cessent de progresser. Ils ont trouvé leur place et nous pouvons les aligner en toute confiance.»

Bien qu’ils aient remporté les quarts en 2 matchs (sur 3), le SHC Bulldozers Kernenried les a poussé dans leurs derniers retranchements. À chaque fois menées au score (même 4-0 lors de l’acte 2), les Abeilles sont parvenues à égaliser de justesse dans les dernières secondes du temps réglementaire, pour l’emporter en prolongations. « Gagner dans la difficulté est la marque d’une grande équipe », sourit-il. « Avec notre vitesse de jeu, nous sommes capables de déborder toutes les équipes de Suisse. Le point noir : la finition. Nous n’arrivons pas à mettre la balle au fond…» Le déclic avec leur remontée de 5 buts, samedi ? « J’espère ! Face à Oberwil Rebells (ndlr : leur adversaire en demies), tout va se jouer sur des détails. Ils sont supérieurs sur le papier, mais au vu des rencontres de cette saison, nous avons de quoi leur tenir tête. Et comme ce tour se joue au meilleur des 5 matchs, ça nous laisse plus d’opportunités. » Le 1er acte se jouera à Oberwil le 15 ou 16 avril à 14h.

La Tchaux : ville de hockey ? « Le HCC nous pousse à travailler plus, pour vivre les mêmes émotions. Nous avons annulé un entrainement pour aller les voir remporter le titre à Olten. L’esprit de groupe se construit avec cette effervescence. A chacune de nos rencontres, on a entre 100 et 200 spectateurs. On espère maintenant que les gens voient qu’il y a d’autres équipes de hockey qui performent ici, et jouer à guichets fermés nous aussi ! »

Quelle émotion ! Le SHCC tient enfin son ticket pour les demi-finales. (Photo : Jean-Bernard Michel)
Quelle émotion ! Le SHCC tient enfin son ticket pour les demi-finales. (Photo : Jean-Bernard Michel)

Découvrez nos autres articles

Les cimetières aussi peuvent mourir. – Tu viens à l’enterrement du cimetière des Eplatures ? – Il est mort ? – Ouais. Y avait plus âme
Mon médecin de famille, à l’époque où il y en avait encore, me disait toujours : « Les vitamines, c’est dans l’assiette. » Comme il avait raison.
Test en voiture pour contourner le Grand-Pont fermé. C’est « moins pire » que prévu… « Regarde la file de voitures sur Morgarten. Sur cette rue actuellement