Un label et des défis pour le Giron Jurassien

Alireza Baheri

L’organisation, qui a obtenu la labellisation de son centre de performance ski nordique, est d’attaque sur toutes les lattes !

Le Giron Jurassien est d’attaque pour cet hiver. La labellisation est acquise pour le Centre Régional de Performance (CRP) Ski nordique permettant le financement par Swiss-Ski de la structure située à La Chaux-de-Fonds : « Voilà qui démontre le sérieux du Giron et des skis-clubs régionaux. Elle permet d’avoir deux structures parallèles cohérentes entre le ski alpin et le ski nordique », note Matthias Vauthier, responsable médias et communication.

En ski alpin, quatre jeunes pousses sont au front : Rémi Cuche et Amélie Klopfenstein participeront aux championnats d’Europe. Justine Herzog prendra part aux compétitions de la FIS en Suisse avec la possibilité d’entrer dans les cadres de Swiss-Ski. Et chez les moins de 16 ans, Eliott Ducommun disputera les courses nationales et interrégionales en visant une sélection au Centre National de Performance (CNP) Ouest en 2024-2025.

Avec des membres sur tous les fronts du ski alpin, c’est une première : « Le Giron Jurassien est présent à tous les échelons, avec des jeunes de qualité », se réjouit le directeur du CRP Ski Alpin Jérôme Ducommun.

Enneigement : Didier Cuche croise les doigts
Ses courses régionales animeront la région, avec la Coupe Didier Cuche, la Ragusa Ski Cup et autres storio nordiX games. « L’objectif est de créer une belle dynamique pour que les jeunes puissent disputer des courses dans la région et que les skis-clubs accueillent de nouveaux visages », souligne Jérôme Ducommun. La saison dernière, le manque d’enneigement avait compliqué le travail des vingt-huit skis-clubs du Giron. Directeur du Giron, Didier Cuche espère un meilleur enneigement, « pour que le travail de tout le monde soit un peu plus facile ! »

Les équipes nordiques et alpines du CRP sont déjà à l’entraînement. Première échéance : 13 décembre avec la 1ère manche de la storio nordiX games à La Brévine. « Nous avons hâte ! », lance Matthias Vauthier.

Découvrez nos autres articles

Si la Marche du 1er Mars constitue un événement d’importance cantonale à la fois festif, sportif et convivial, la Mère commune sera également au