Arthur Henry, le musicien globe-trotter en concert

Lieven Humbert

Du beatbox au sample, ce Chaux-de-Fonnnier visite aussi les sons des villes à sa façon. En concert avec la musique scolaire du Locle ce week-end

Arthur Henry est un musicien hors norme, constamment en recherche du neuf et surtout de l’intriguant. Comme preuve de cette volonté de se démarquer, parlons de son premier pas dans le monde de la musique professionnelle.

À 15 ans ce Chaux-de-Fonnier se passionne pour le beatbox, d’abord intéressé par l’aspect atypique de cette rencontre entre le chant et la percussion. Il se perfectionne et décide d’en faire son métier huit ans plus tard – alors âgé de 23 ans. Très actif sur scène mais pas seulement, il développe des collaborations avec différentes écoles (école obligatoire, haute école de musique, etc.) dans lesquelles il propose des ateliers à travers lesquels il sensibilise les élèves et les étudiants à une autre manière de penser la musique. Depuis le confinement, il s’enthousiasme cette fois pour le sampling – l’art de réarranger toutes sortes de bruits, de musiques et autres sons afin d’en créer des morceaux – et ce nouvel intérêt le transforme en musicien globe-trotter puisque depuis maintenant trois ans, il parcourt les villes de Suisse et d’Europe afin d’en montrer les identités à travers la musique qu’on y trouve.

En clair, il enregistre des artistes locaux, des passants et des bruits qu’il y trouve et transforme le tout en morceaux diffusés notamment sur YouTube.

Toujours à la recherche de nouveaux défis, il s’associe ce week-end au Jam’s Orchestra de la Musique scolaire du Locle afin de proposer cinq concerts innovants. Il est en effet question de mettre en scène plusieurs facettes de son métier de musicien : sampling, beatboxing, composition et le tout en pensant les partitions pour un orchestre de quarante-quatre jeunes Loclois. Un projet passionnant pour le public car il permet d’apprécier du neuf. Le mélange entre instruments acoustiques et éléments électro, entre beatbox et orchestre, et la diversité du répertoire proposé promet un concert intense.

 

Week-end Electro au Locle

Ce sont six mois de travail acharné de la part des musiciens du Jam’s Orchestra qui seront présentés à la maison de paroisse du Locle à partir de ce soir 19 h 30. Mises à part quatre reprises, ce sont des morceaux originaux que l’on pourra apprécier. Le musicien touche-à-tout Arthur Henry fait partie des compositeurs, il est celui qui a notamment amené la touche électro éponyme au concert. Il va d’ailleurs honorer ce rendez-vous inédit de sa présence en tant que soliste. De plus, c’est un projet qui engendre une scénographie, un jeu de lumière et un mélange électro-acoustique pour plonger au mieux le spectateur dans le spectacle. Le musicien globetrotter et les quarante-quatre instrumentistes de l’orchestre, avec quelques-uns de leurs profs, joueront cinq fois jusqu’à ce dimanche sous la baguette de Valentin Faivre pour un concert tout public qui promet de vous en mettre plein les oreilles. Entrée libre et chapeau. (lh)

Globe-trotter collectionneur de sons, Arthur Henry réalise des hymnes aux villes qu’il visite. En Suisse, ou à New York comme à Buenos Aires ! (dr)
Globe-trotter collectionneur de sons, Arthur Henry réalise des hymnes aux villes qu’il visite. En Suisse, ou à New York comme à Buenos Aires ! (dr)

Week-end Electro au Locle

Ce sont six mois de travail acharné de la part des musiciens du Jam’s Orchestra qui seront présentés à la maison de paroisse du Locle à partir de ce soir 19 h 30. Mises à part quatre reprises, ce sont des morceaux originaux que l’on pourra apprécier. Le musicien touche-à-tout Arthur Henry fait partie des compositeurs, il est celui qui a notamment amené la touche électro éponyme au concert. Il va d’ailleurs honorer ce rendez-vous inédit de sa présence en tant que soliste. De plus, c’est un projet qui engendre une scénographie, un jeu de lumière et un mélange électro-acoustique pour plonger au mieux le spectateur dans le spectacle. Le musicien globetrotter et les quarante-quatre instrumentistes de l’orchestre, avec quelques-uns de leurs profs, joueront cinq fois jusqu’à ce dimanche sous la baguette de Valentin Faivre pour un concert tout public qui promet de vous en mettre plein les oreilles. Entrée libre et chapeau. (lh)

Découvrez nos autres articles

Si la Marche du 1er Mars constitue un événement d’importance cantonale à la fois festif, sportif et convivial, la Mère commune sera également au