Partie de chasse aux sorcières

Florence Galland

Dans Sulfure, quinze femmes jonglent avec textes, chants polyphoniques et parole contemporaine.

Sulfure, pièce née de la talentueuse plume d’Elise Perrin, propose une expédition théâtrale captivante dans un monde entre le réel, la magie et nos imaginaires contemporains. L’auteure et metteuse en scène chaux-de-fonnière met en lumière les croyances et les peurs qui ont alimenté les chasses aux sorciers et aux sorcières. La machinerie judiciaire utilisée pour forcer les aveux et prononcer des condamnations est mise à nu.

Comment l’Inquisition, puis les tribunaux laïcs et réformés ont-ils fabriqué des coupables, construit un crime imaginaire fait de vols nocturnes, de poudres diaboliques, de sabbats endiablés et de rires sardoniques ?

Au cœur de l’œuvre se trouve une exploration profonde et poignante des multiples facettes du personnage de la sorcière. À travers une approche audacieuse, le cadre historique est transcendé, pour explorer les thèmes de la peur de l’autre, du pouvoir et de la manipulation. Cette pièce résonne puissamment avec les défis contemporains auxquels nous sommes confrontés en matière de justice et d’injustices.

Sulfure laisse son public avec des questions lancinantes : qu’avons-nous appris des erreurs et terreurs du passé ? Comment pouvons-nous nous assurer qu’elles ne se reproduiront pas ?

Temple allemand (ABC), 7–10 mars 2024 Puis Maison du Concert,
Neuchâtel, 21 – 24 mars

Une exploration poignante des croyances et des peurs, ces mauvais sorts jetés aux sorcières… (dr)
Une exploration poignante des croyances et des peurs, ces mauvais sorts jetés aux sorcières… (dr)

Découvrez nos autres articles

La saison printanière débute en ville du Locle et aux Brenets. Les espaces publics se couvrent de terrasses, que ce soit sur la place