« Soignons formation et égalité des chances »

Giovanni Sammali

Enseignante, députée et combattante, la popiste Sarah Blum se sent la carrure de l’emploi

Dans le mini-clip du POP, on découvre Sarah Blum en… joueuse de tennis ! Sport inattendu ? « J’aime le pratiquer en équipe, en interclubs. » En 1ère Ligue, elle a gagné samedi dernier en double avec le TC La Chaux-de-Fonds. « Ça me sort de la politique et du travail », sourit la députée. En lice, car elle se sent la carrure d’entrer à l’Exécutif. Compagne d’Armin Kapetanovic, qui représente le Haut au conseil d’administration de RHNe, elle apprécie des activités « La Tchaux » pur sucre : « Marcher du Bois du Petit-Château à La Grébille, y boire l’apéro avec des amis… » Côté combat, la formation est un de ses dadas. « Pour l’égalité des chances, et pour former des citoyennes et des citoyens, pas juste servir les besoins fluctuants du marché. »

– Capitale culturelle suisse, Patinoires des Mélèzes à 69 mios. A-t-on les moyens de ces ambitions ?
– C’est sain qu’une collectivité publique investisse : ça donne une bonne dynamique. La somme pour la patinoire paraît élevée, aussi en regard d’autres cas. À voir ! Il faut que ça reste populaire, avec des places debout et pas que des loges VIP à 150 francs… Pour CCS, le montant est moindre, financé par plusieurs entités – c’est bien ! – et la culture assure de bons retours. Mais si rayonner c’est bien, il en faut aussi pour nos habitant·e·s ! Le risque d’élitisme est toutefois moindre avec des événements comme la Plage au programme. Il y en aura pour tous les goûts.

– Votre recette pour fouetter domiciliation et recettes fiscales ?
– Beaucoup de gens râlent encore sur les impôts, mais ici, le revenu disponible après est bon, et ça commence à se savoir ! Nos infrastructures sont prévues pour plus d’habitants : il faut en attirer. Je vois un gros levier dans l’accueil pré- et para- scolaire, pour lesquels je me bats. À La Chaux-de-Fonds, le taux de couverture est bien plus bas que les 33 % visés par le Canton… Je l’ai vécu pour une de nos filles : pas de place en parascolaire… les places en structures d’accueil sont peut-être même le critère numéro un pour faire venir les collègues. La pénurie de médecin généraliste et de pédiatres doit aussi être empoignée. Enfin, notre ville doit soigner son image et claironner qu’elle permet de vivre différemment ! Les citoyens doivent être les ambassadeurs de la ville.

– 1ères communales avec Le Ô. Un plus pour la démocratie ?
– Nous avons déposé une motion au Grand conseil pour préserver la diversité de la presse. Des médias indépendants, c’est vital pour un bon fonctionnement démocratique, loin du modèle américain où des riches se paient des campagnes et des publireportages. Si ils sont bien faits, des gratuits comme Le Ô, c’est bien.

– Votre credo en un mot?
– Proximité. Des infrastructures. Et des gens.

 

Découvrez nos autres articles

La saison printanière débute en ville du Locle et aux Brenets. Les espaces publics se couvrent de terrasses, que ce soit sur la place