Grands-parents, à l’école !

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Françoise Boulianne Redard

Avec Win 3, Pro Senectute réunit trois générations en classe. Bénévoles recherchés !

 

« Quand les élèves me voient arriver, c’est comme un vol de moineaux ! Ils se précipitent à ma rencontre, demandent un câlin.

Cela fait tellement de bien ! » s’enthousiasme Frédérique Steiger, bénévole et ancienne urbaniste de la Ville. A ses yeux, une société qui prépare mal ses enfants prépare mal son avenir.

Dans sa classe de 4e Harmos du Collège de l’Ouest, Catherine Surdez est toute douceur et fermeté. Elle murmure ses « chut » et veille à ce que ses élèves restent concentrés et progressent. La complicité entre les deux femmes est évidente. Ecole en forêt, visites de musées, soutien scolaire, elles décident de tout ensemble pour le plus grand plaisir de vingt élèves de toutes origines. « Je prépare avec eux un kamishibai, c’est- à-dire une histoire qu’on raconte en faisant défiler des illustrations dans un petit castelet », explique Frédérique Steiger.

A Pro Senectute, la responsable de Win 3, Nicole Debrot, se réjouit. De huit classes, l’expérience va s’étendre à 18 classes de la ville à la prochaine rentrée. « Après un entretien avec les candidats bénévoles, je les convie à un speed-dating. C’est un moment festif et fondateur, avec apéro, durant lequel enseignants et grands-parents se découvrent – ou non- des affinités. »

Une fois les équipes constituées, elle propose de petits moments de formation aux bénévoles.

Le jour où Le Ô a rendu visite à la classe, la leçon a commencé par une dégustation de petits gâteaux que des élèves en classe d’appui avaient préparés. Catherine Surdez a demandé s’ils voulaient me poser des questions. Elles ont fusé. La plupart des réactions concernaient la guerre, que certains d’entre eux ont déjà connue de près. Passionnant moment d’échange.

Prêt-e-s à consacrer 2 à 4 périodes par semaine pendant une année scolaire ? Annoncez-vous à Pro Senectute, nicole.debrot@ne.ch ou 079 249 07 47.

Le jour de notre visite, la leçon a commencé par une dégustation de petits 
gâteaux ! (Photo fbr).
Le jour de notre visite, la leçon a commencé par une dégustation de petits gâteaux ! (Photo fbr).

Découvrez nos autres articles

Tout flambe ! Heureusement, pas votre maison… si vous l’avez déjà construite. Les prix des matériaux prennent l’ascenseur. La faute à qui ? « La pandémie a