Sapristi de sacristie !

Vincent Kohler

On savait que l’église catholique sentait le renfermé, on sait maintenant qu’elle sent le roussi, même plus, le soufre. Mais que se passe-t-il donc dans cette multinationale pas si catholique que ça ? On nous aurait menti ? Y aurait-il des prêtres pédophiles et des évêques abuseurs ? C’est marrant, tout le monde était au courant sauf l’église apparemment. Petites enquêtes entre amis mais surtout pas de vagues. Soudainement acculés, voilà les prêtres qui tremblent sous leurs soutanes. Oh mon dieu, auraient-ils des désirs ? Des pulsions ? Par tous les Saints, j’aime tellement les toucher ! Mais je n’ose pas, on me l’interdit, même les filles ! Et puis les enfants, c’est si petit, si doux, si innocent, ça ne dira rien, n’est-ce pas ? Au pire, on les fera taire par la peur, le dogme et la culpabilité. Moi, je m’en lave les mains car l’Église catholique a sa justice propre…

L’abus ne fait pas le moine, certes mais le moine peut faire l’abus !

Ne leur pardonnez pas car ils savent ce qu’ils font ! Mais l’Église catholique dont les saintes valeurs sont le respect de la vie humaine et de la dignité de l’enfant, créé à l’image de Dieu, notamment, a une très singulière notion du pardon. Les prêtres pédophiles catholiques du diocèse de Sion n’ont pas été défroqués, leurs victimes, oui.

L’état, l’église, la justice. Ça pourrait être un film de Sergio Leone. Les pouvoirs sont extrêmement séparés quand il s’agit de justice mais très unis quand il s’agit de pognon et encore plus quand il s’agit de se couvrir. Radio Vatican ne répond plus. C’est l’omerta et la loi du silence au paradis des messes basses. Alors on s’agite à tous les étages de l’empire. « Si on vous donne de l’argent, on est en droit d’attendre que vous cessiez de délier le cordon de vos bourses. Par contre, si vous continuez de toucher impunément au plus précieux des sésames, on va devoir vous resserrer la ceinture. »

Après les cons et les fesses, il faudra passer à confesse messieurs les curés, évêques et autres clowns en costume. Si beaucoup d’enfants de chœur n’auront pas eu cette chance, espérons que vous ne passerez pas entre les gouttes. Mais pour ça, il faudra un miracle.

Et même toi, Pape. Allez François, sois franc.

Découvrez nos autres articles

Si la Marche du 1er Mars constitue un événement d’importance cantonale à la fois festif, sportif et convivial, la Mère commune sera également au