« La Trotteuse-Tissot dans l’âme de La Tchaux »

Alireza Baheri

En six ans il est passé de bénévole à co-président, Le point avec Simon Thomet, avant la déferlante dans les rues du damier UNESCO.

Elle arrive à grandes enjambées ! Et tout le monde s’en réjouit. La Trotteuse-Tissot a le don de réunir chaque année enfants, parents et même grands-parents pour affronter le froid et la neige. « La corrida chaux-de-fonnière fait partie désormais de l’âme de la ville », lance Simon Thomet. Évènement symbolique au cœur du damier UNESCO, célébrant l’inscription de La Chaux-de-Fonds au sein du patrimoine mondial, elle a accueilli 3000 coureurs en 2018. « Ce n’est pas la course de la ville, mais pour la ville !», note Simon Thomet, co-président de la Trotteuse-Tissot.

Le Fribourgeois, dont l’unique participation remonte à 2017, ne sera pas sur la ligne de départ cette année. Pour la petite histoire, il venait d’emménager dans La Métropole horlogère avec son épouse lorsqu’il a vu une annonce Facebook pour trouver des bénévoles. Il s’annonce et donne un coup de main pour le montage, la veille de la course. Six ans plus tard, il en est le co-président !

Quand La Trotteuse-Tissot arrive, certains en profitent pour sortir leur plus beau costume de Père-Noël et profiter de l’ambiance conviviale et festive. D’autres se concentrent sur la compétition. Mais il y a de la place pour tout le monde : « C’est pour cela que La Trotteuse diffère des autres courses. Tout le monde peut y trouver son compte », souligne le coureur fribourgeois.

Cet esprit chaux-de-fonnier, il le privilégie par-dessus tout : « C’est une des premières choses que j’ai essayé d’apporter à l’épreuve quand je suis arrivé au comité : ce côté inclusif et social propre à La Tchaux. » Mais est-il ressenti aussi par les participants ne venant pas de La Métropole horlogère ? « On a des participants de Thurgovie qui se sont inscrits cette année. Il y a des gens curieux ou qui ont suffisamment entendu parler de notre évènement pour s’y intéresser », lance Simon Thomet. Le journaliste sportif de la RTS Patrick Delétroz est aussi venu du Valais pour trotter ici à cette occasion !

Des nouveautés, un même but
Pour cette 15e, l’organisation propose le trail en partance du Locle, porté à 18,53 km – référence à l’année de fondation de Tissot ! -, l’installation d’une grande tente à la place du marché et la course parents-enfants pour les moins de 6 ans. Mais les objectifs restent les mêmes : « Que les gens aient du plaisir à se rencontrer dans un espace convivial, festif et sportif », insiste Simon Thomet, qui note : « Pas grave si on ne dépasse pas le record de 3000 partants. »

Le stress du compte à rebours ? « Quelques ajustements restent à faire, mais dans l’ensemble on commence à être rodés », indique le co-président.

Prêts ? Départs en rafale le 9 décembre ! Et il est encore temps pour s’inscrire.

La Tchaux se prépare pour « sa » Trotteuse-Tissot 2023. Gants et bonnets de mises ! (dr)
La Tchaux se prépare pour « sa » Trotteuse-Tissot 2023. Gants et bonnets de mises ! (dr)

Découvrez nos autres articles

La saison printanière débute en ville du Locle et aux Brenets. Les espaces publics se couvrent de terrasses, que ce soit sur la place