Vivia Théraulaz : « Sister Act est mon baptême du feu ! »

Alireza Baheri

Dans le rôle principal, elle va brûler les planches au Théâtre des Abeilles. Une double première qui la rend un peu nerveuse, « Mais c’est que du plaisir ! »

Vous ne connaissez pas encore Vivia Théraulaz ? Vous pourrez découvrir cette comédienne pleine de pep sous les traits de Dolorès Van Cartier, du 31 décembre au 28 janvier dans Sister Act, le nouveau spectacle prévu d’Evaprod. Durant un mois, le théâtre des Abeilles résonnera aux tonalités joyeuses, humoristiques et émouvantes de la comédie mise en scène par Jacint Margarit. L’artiste du plateau de Diesse y tient le premier rôle. « Je joue une femme extravagante, aux côtés “ bling-bling ”, en quête de bonheur et d’amour, mais confrontée à des gangsters. C’est ma toute première comédie musicale ! J’ai peur d’être envahie par l’émotion et de lâcher toutes mes larmes », confesse-t-elle.

En formation au Conservatoire neuchâtelois de La Chaux-de-Fonds, la comédienne de 19 ans est nouvelle dans la troupe d’Evaprod. Ses enseignants Jacint Margarit et Floriane Iseli lui ont proposé le rôle principal en marge de ses études. Elle n’a pas hésité, malgré le trac : « C’est une riche expérience. J’ai de la chance qu’ils me l’aient proposée. Ça met la pression car je veux être à la hauteur.

Mais c’est plus du plaisir qu’autre chose », glisse l’étudiante. Elle se réjouit d’interpréter un personnage dans lequel elle se reconnaît, « D’abord par son énergie débordante. Tout le monde me dit que je suis un petit soleil, que j’ai toujours le mot ou la petite attention qui va apporter chaud au cœur des gens. »

Un défi de taille
Pour cette pièce d’envergure, Evaprod compte sur trente comédiens dialoguant et chantant sur les airs de Broadway. Un aboutissement pour beaucoup. « Ma famille et ma meilleure amie m’ont aidée à répéter mes lignes durant tout l’été », témoigne Vivia. À une semaine de la première, le décor prend forme et le stress monte en vue des treize représentations. Les défis ? « Gérer la fatigue de la voix, la fatigue mentale et rester touchante à chaque spectacle », souligne-t-elle. « Et pour la troupe, il faudra rester connectée à 100 %, jouer les uns avec les autres pour ne pas ennuyer le public. »

Le show sera au rendez-vous pour le passage à la nouvelle année avec ce spectacle « épatant et inoubliable » promet Vivia. Que dire de plus ? « C’est la crème de La Tchaux réunie sur une scène afin de faire oublier les problèmes. » Un bonheur qu’elle tentera d’offrir au soir du réveillon.Ce sera la première de Sister Act !

Infos : evaprod.com

Découvrez nos autres articles

Si la Marche du 1er Mars constitue un événement d’importance cantonale à la fois festif, sportif et convivial, la Mère commune sera également au