« Esprit d’équipe et camaraderie m’inspirent »

Alireza Baheri

Le style de Michaël Berly vient de son goût du sport

L’opération séduction du Locle, avec Michaël Berly à la barre du projet, démarrera officiellement à la mi-avril. Pour l’heure, ses enfants ont remarqué les affiches des communales sur le chemin de l’école ! En parallèle, le Popiste planche sur le dossier de la rénovation de la piscine qui sera soumis au législatif cette année. Quid de l’influenceur vagabond qui a taclé la Mère commune ? « Pas de nouvelles. Mais mon offre tient toujours », sourit le Loclois de 43 ans (il a invité l’insolent à revenir découvrir la ville pour de bon). À l’Exécutif depuis le 1er mai 2023, il s’aère l’esprit entre randonnée et ski en famille, unihockey et foot deux fois par semaine entre potes. Des passions qui influent sur sa recette pour mener à bien ses projets.

– Un exomusée, cinq musées : Le Locle doit se greffer à Capitale culturelle Suisse 2027 ?
– Bonne question (rire) ! Le Locle a des atouts à faire valoir, pour contribuer à faire rayonner les Montagnes neuchâteloises. Reste à voir sous quelle forme.

– Campagne de domiciliation : succès assuré ?
– La somme allouée ne garantit pas le succès. Cette campagne donne de la visibilité avec un marketing qui permet au Locle de se démarquer. Un pilier pour attirer de nouveaux habitants. Et de leur faire prendre conscience des grands atouts culturels, sportifs ou naturels du Locle.

– 1ères communales avec Le Ô. Un plus pour la démocratie ?
– Tout à fait ! C’est essentiel de bien collaborer avec les médias pour montrer nos projets et nos actions, en toute transparence. Depuis le début de notre collaboration avec Le Ô (réd. : publication mensuelle d’une page officielle), on a des retours positifs. Version papier et site Internet offrent une importante visibilité. Et un « gratuit », c’est un plus pour les citoyens.

– Votre credo en un mot ?
– Travail d’équipe et lien social.

 

Découvrez nos autres articles

La saison printanière débute en ville du Locle et aux Brenets. Les espaces publics se couvrent de terrasses, que ce soit sur la place