Le Grand Cahier ouvert à L’Heure Bleue

Justin Paroz

Après son succès à Genève et Lausanne, le voici à L’Heure Bleue. Valentin Rossier donne vie ce vendredi au chef d’œuvre du désenchantement « Le Grand Cahier » signé Agota Kristof, romancière hongroise, neuchâteloise d’adoption, distinguée de nombreux prix. Le texte décrit la plongée d’un monde déchiré dans la déliquescence absolue.  


Rossier met en scène, raconte et incarne à lui seul, Claus et Lucas, 10 ans, des jumeaux confiés à leur grand-mère dans la campagne hongroise en pleine 2
ème Guerre mondiale. Alors que le conflit fait rage, les deux frères décident de s’endurcir et se forcent à devenir insensibles à la souffrance physique et psychique. Chaque jour, face à la brutalité, aux humiliations, à la faim, aux prédateurs sexuels, ils deviennent plus cruels. Une pièce sous forme d’onde choc, qui documente la chute des âmes face aux extrémismes idéologiques cachés derrière le masque du mensonge.


A suivre dimanche à 11h à l’ABC, le film
Le Grand Cahier de Janos Szasz, primé en 2014 aux Oscars. 


Vendredi 11 novembre, 20h15, L’Heure Bleue
 

Valentin Rossier donne vie au chef d’œuvre d'Agota Kristof (photo : Carole Parodi)
Valentin Rossier donne vie au chef d’œuvre d'Agota Kristof (photo : Carole Parodi)

Découvrez nos autres articles

Etudiant à l’ECAL, il réalise 20300 BLUES dans sa ville. Un décor à ciel ouvert. Notre ville et son urbanisme horloger offrent des scènes